logo

Test de la liseuse Kobo Aura One

Bonjour à tous,

 

Depuis plusieurs années maintenant, les liseuses sont devenu un véritable produit de grande consommation. Sans totalement remplacer le livre, ces produits offrent désormais confort de lecture, praticité, simplicité d’usage et un imposant catalogue d’oeuvres. C’est le cas de la Aura One de Kobo que nous avons pu tester.

 

Kobo demeure une référence en matière de liseuse. Fer de lance du géant Fnac en matière de livres électroniques, la marque tricolore met évidemment un soin particulier à concocter des liseuses de qualité. Sa dernière née, la Aura One, est un très bel exemple de ce savoir-faire.

Premier point fort, la Kobo Aura One propose un écran de 7,8 pouces (19,81 cm), ce qui en fait la plus grande liseuse du marché. Sans oublier, une définition record de 1872 x 1404 px pour une résolution de 300 ppp. Le tout pour une taille slim de 6,9 mm d’épaisseur et un poids plume de 252 grammes. Elle est également insensible aux projections d’eau et peut survivre 30m sous 2m de liquide sans problème.

L’Aura One ne craint pas l’eau, preuve à l’appui !

En interne, l’Aura One dispose d’un port de connexion wifi (mais pas de port pour carte mémoire) et d’une confortable mémoire de 8 Go (soit pas loin de 6 000 ebooks). Elle offre aussi le classique combo dictionnaires linguistiques intégrés (22 pour ce modèles)/polices de lectures (11 polices, 50 tailles, les interlignes, les marges et la justification du texte). Pour ces dernières, il est non seulement possible de changer de police en un geste, mais aussi de choisir l’épaisseur de la typographie. Aura One propose même un mode dédié aux dyslexiques, avec des lettres dont la base est épaissie, diminuant ainsi le risque d’inversion lors de la lecture.

Les formats de livres compatibles sont : EPUB, EPUB3, PDF, Adobe DRM et MOBI. Les images : JPEG, GIF, PNG, BMP et TIFF. On trouve également des formats textes : TXT, HTML, XHTML et RTF. Enfin, la bande dessinée n’est pas oubliée : CBZ et CBR.

La prise en main de l’Aura One est d’une grande simplicité. Son dos strié en caoutchouc offre un confort notable et on peut prendre la liseuse à une main sans effort. L’écran est lumineux, agréable quelles que soient les les conditions de luminosité. Il dispose également de réglage fin très pratiques. Il est ainsi possible de définir l’heure de votre coucher, ce qui permet à la liseuse de passer petit à petit en mode « ComfortLight » et de restreindre la fameuse lumière bleu nocive au sommeil.

Le mode « nuit » offre un confort de lecture agréable

L’écran d’accueil rassemble plusieurs items tels que les dernières lectures, les suggestions, un top 50 des livres, un tutoriel d’utilisation et un accès vers le très pratique outil de partage Pocket, dont je suis fan.

La partie supérieure de l’écran affiche tout à gauche une icône de maison (accès à l’écran d’accueil en cours de lecture), un soleil (réglage de luminosité), le niveau de batterie, le Wi-Fi, la date et l’heure de la dernière synchronisation. L’onglet Paramètres offre pour sa part une multitude de réglages (date, heure, 12 langues, 22 dictionnaires linguistiques, modes de lecture, gestion des téléchargements, connexion Wi-Fi, économie d’énergie…)

En mode lecture, on peut agrandir ou rétrécir le texte en « pinchant » l’écran. Une pression sur un mot ouvre l’annotation, la recherche du mot dans le livre, sur Wikipédia, sur Google ou un partage sur les réseaux sociaux (Facebook). Un appui au centre du livre donne accès aux paramètres de lecture. Enfin, une fonction « statistiques de lecture » renseigne sur le temps passé sur tel ou tel livre, la moyenne par session de lecture, le nombre de pages tournées, le nombre de pages à la minute, le nombre de livres finis et le nombre d’heures sur l’ensemble de la bibliothèque.

En conclusion, j’ai été particulièrement séduit par la Kobo Aura One. Digne héritière de ses ainées, cette liseuse est un produit de qualité, conçu dans une optique d’utilisation régulière et exigeante. Cette liseuse très complète offre une grande liberté d’utilisation et un maximum de confort, le tout pour un encombrement minimal et une consommation très raisonnable (30 jours de lecture sans le wi-fi actif). Vous pourrez la trouver au prix de 218,50 euros en suivant ce lien .



2 réponses à “Test de la liseuse Kobo Aura One”

  1. Sµimans dit :

    Bonjour
    J-ai un problème avec les Epub avec DRM
    J-utilise Adobe Digital (depuis 2010 avec un Sony reader)
    toutes les autorisations sont validees
    dans la liste des livres je trouve mes Epub+DRM mais impossible de les ouvrir
    la liseuse me renvois toujours le même message votre liseuse n’est pas autorisée alors qu’elle autorisée d’après mon compte
    dois-je reprendre mon Sony qui n’a pas de problème avec les DRM

  2. Sµimans dit :

    Kobo aura one ne prend pas en compte les DRM malgré toutes les autorisations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *