logo

Mon compte-rendu de la première édition du 10km de la Grande course du Grand Paris 

Hello !

C’est l’heure de faire le débriefing de ma course… 


J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon week-end ? De mon côté, il fût intense comme vous avez pu le constater sur mon compte Instagram


Aujourd’hui, je vous retrouve pour un nouveau compte-rendu : oui, celui des 10km de la grande course du Grand Paris qui a eu lieu le 21 Mai. La course que tout coureur parisien se doit de faire et vous savez pourquoi ? Tout simplement, pour son arrivée ! Un parcours inédit avec une arrivée au cœur du Stade de France. J’étais excité de porter ce nouveau dossard et d’avoir la chance de courir dans ce stade mythique qu’est le Stade de France. Vendredi après-midi après le boulot, je me suis empressé d’aller récupérer mon dossard au Stade de France. Tout s’est fait très rapidement grâce à une bonne organisation, retrait en quelques minutes.

Après une bonne nuit de sommeil, je me suis réveillé à 6h50 pour manger un peu et consulter mes mails. Après cela, il était temps de s’équiper et d’aller rejoindre mon pote pour partir ensemble. Une fois sur place, on retrouve le marathonien qu’on n’arrête plus Mohammed El Yamani, pour un échauffement et tout ça, dans la joie et la bonne humeur.

Et j’écoute les derniers conseils du grand champion pour que ma course se passe comme je le souhaite. Encore une fois, l’ambiance était au rendez-vous avec une organisation impeccable et une ambiance de départ comme je les aime. Après notre échauffement, nous prenons place dans le SAS de départ. Bon, je vous arrête là tout de suite ! Je ne pourrais jamais tenir la cadence face à ce grand champion Mohammed El Yamani mais encore une fois, il m’a fait l’immense plaisir de partager son échauffement avec moi.  En ce qui le concerne, il a fait une très belle course et il a terminé à la troisième place sur le podium, « big up » à lui.

Et moi, dans tout ça ?

Départ donné, pile à l’heure, c’est parti ! J’ai senti que mes jambes étaient là et que la motivation aussi. Les kilomètres défilent, les encouragements des supporters, que l’on peut retrouver à différents emplacements, m’ont vraiment boosté. Malgré un parcours très compliqué, je ne voulais rien lâcher. J’étais en forme tout au long de la course, dans les montées, je serrais les dents ! Finalement, j’avais en tête ce tour de piste à l’intérieur du stade de France et c’est suffisant pour me motiver. Je profite quand même de la course pour jeter un œil au paysage, et de profiter de la vue absolument géniale qu’on pouvait avoir par moment. Mais ce que je retiens surtout, c’est que j’ai pris mon tour de piste dans l’intérieur du stade de France et le plaisir fou que j’ai pu prendre.

Eh bien, votre humble serviteur a franchi la ligne d’arrivée en 40 mn et 19 secondes. Je suis très content même si je voulais descendre en dessous des 40 minutes.


Ce n’est que partie remise et la prochaine sera la bonne. Je profite de cet article pour encore une fois tirer mon chapeau à toute l’organisation et aux bénévoles qui ont bossé très dur pour préparer l’événement et faire en sorte que ce soit une belle réussite. Une chose est sûre, je vous donne rendez-vous l’année prochaine, pour battre mon record. 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *