logo

Tuto running : épisode 3 – ACTION !

Avant de commencer, je voulais vous remercier d’être de plus en plus nombreux à suivre « Tuto Running », les deux derniers épisodes ont très bien marché alors on va continuer 👍👍👍!
Aujourd’hui, je suis toujours avec Philippe pour ce nouvel épisode ! Oui, déjà le « 3 », ça passe tellement vite… On a décidé de vous parler des « accélérations progressives ».

Lors des compétitions, on retient les sprinteurs réalisant quelques accélérations avant le départ. Loin d’être une mise en scène, les accélérations progressives sont une composante majeure de l’échauffement. Les accélérations progressives permettent donc de finaliser l’échauffement, notamment si l’on prépare une séance demandant un certain effort. L’exercice a pour but de travailler à une allure plus intense et donc de peaufiner l’activité musculaire (quadriceps, ischions, mollets, fessiers…) et articulaire (genoux, chevilles…).
Enfin, elles ont pour objectif d’augmenter la fréquence cardiaque afin de préparer l’effort à venir.
Pour cela, maintenez votre buste droit, très légèrement penché en avant, en restant bien gainé et en gardant les bras bien dans l’axe.

Exercice à réaliser entre 3 et 5 fois sur un temps de 10 à 20 secondes maximum. Je conseillerai 10 secondes pour débuter.
Attention, vous veillerez à ne pas sprinter dès la première ligne droite et à respecter aussi le principe de progressivité au cours d’une même accélération.

À vous de jouer 🏃!

 

Tuto running : épisode 3 – ACTION ! 🥁🥁🥁 Avant de commencer, je voulais vous remercier d'être de plus en plus nombreux à suivre "Tuto Running", les deux derniers épisodes ont très bien marché alors on va continuer 👍👍👍! Aujourd'hui, je suis toujours avec @phil_coach pour ce nouvel épisode ! Oui, déjà le "3", ça passe tellement vite… On a décidé de vous parler des "accélérations progressives". Lors des compétitions, on retient les sprinteurs réalisant quelques accélérations avant le départ. Loin d’être une mise en scène, les accélérations progressives sont une composante majeure de l’échauffement. Les accélérations progressives permettent donc de finaliser l’échauffement, notamment si l’on prépare une séance demandant un certain effort. L’exercice a pour but de travailler à une allure plus intense et donc de peaufiner l’activité musculaire (quadriceps, ischions, mollets, fessiers…) et articulaire (genoux, chevilles…). Enfin, elles ont pour objectif d’augmenter la fréquence cardiaque afin de préparer l’effort à venir. Pour cela, maintenez votre buste droit, très légèrement penché en avant, en restant bien gainé et en gardant les bras bien dans l’axe. ➡➡ Exercice à réaliser entre 3 et 5 fois sur un temps de 10 à 20 secondes maximum. Je conseillerai 10 secondes pour débuter. Attention, vous veillerez à ne pas sprinter dès la première ligne droite et à respecter aussi le principe de progressivité au cours d’une même accélération. ➡➡➡ À vous de jouer 🏃! #TutoRunning #Marathon #running #takechargeparis #runner4life #done #runnerscommunity #morningmotivation #newbalancefrance #courstayeb

A post shared by Tayeb / GeekircBlog (@legeeksp0rtif) on



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *